Skip to content

Rentrée immunitaire : cap sur les probiotiques naturels

Micro-organismes présents en grande quantité dans la flore intestinale, buccale et vaginale, les probiotiques veillent à l’équilibre des bonnes et des mauvaises bactéries. Celles-ci cohabitent avec plus au moins de succès. Lorsque les mauvaises bactéries prennent le dessus, c’est l’infection. Petits soldats vaillants, les probiotiques détruisent les micro-organismes nuisibles. Les bifidobactéries, les lactobacilles font partie des principaux probiotiques que l’on trouve dans les boissons et produits laitiers fermentés. La levure de bière active est aussi considérée comme un probiotique naturel. Kéfir, kombucha, yaourts, légumes fermentés… Vers quels aliments se tourner pour renforcer sa flore intestinale et son immunité ? Suivez le guide…

Probiotiques et immunité : une affaire qui roule

Quand on parle de booster son immunité, on pense souvent à la vitamine C et au repos, mais beaucoup moins aux probiotiques.

Pourtant, ces indispensables micro-organismes régulent l’immunité intestinale, et ce n’est pas une mince affaire !

En effet, la barrière intestinale doit être particulièrement solide pour résister aux différentes attaques.

En cas d’infection, on peut même dire que c’est un peu là que tout se joue. Mais ce sont aussi ces probiotiques qui rééquilibrent les bonnes et les mauvaises bactéries buccales et vaginales. Ils permettent ainsi de prévenir les vaginites et les infections buccales. 

Ce n’est pas non plus un hasard si les médecins prescrivent des probiotiques en complément d’un traitement antibiotique. Ce dernier détruit autant les mauvaises que les bonnes bactéries et l’équilibre immunitaire se retrouve menacé. 

Même sans antibiotiques et sans fragilité intestinale particulière, la prise régulière de probiotiques participe au bon fonctionnement de l’immunité.

Kéfir et kombucha : ces boissons qui font du bien

Les lactobacillus et les lactococcus sont les deux bactéries que l’on retrouve dans la composition du kéfir, une boisson fermentée consommée depuis toujours par les peuples nomades de la région du Caucase.

Il en existe deux variétés : le kéfir de lait et le kéfir d’eau. Quelle que soit la recette, ce sont les grains de kéfir qui sont importants. Ce sont les précieux micro-organismes qu’ils contiennent qui permettent à l’eau ou au lait de fermenter. D’ailleurs, la coutume veut que les graines, vivantes, circulent d’une personne à une autre. 

Côté goût, le kéfir de lait ressemble à une boisson lactée fermentée alors que le kéfir de fruits (eau + fruits + graines de kéfir) est pétillant, acidulé et plus proche du komucha.  

Le kombucha, également appelé « boisson de longue vie » est lui-aussi consommé depuis des millénaires. Il se compose d’une infusion de thé noir ou vert dans laquelle macèrent pendant 8 à 10 jours un « champignon de Mandchourie » et ses nombreuses bonnes bactéries.

Délicatement sucrée et acidulée, cette boisson pétillante est elle-aussi une source intéressante de probiotiques. 

Dans le même registre, le kimchi (chou fermenté) et les légumes lacto-fermentés sont un bon réflexe probiotique au moment du repas ! Attention, acidité garantie.

Yaourts au lait animal ou végétal

Les yaourts végétaux ou animaux contiennent du lait cru dans lequel ont été tout simplement ajoutées des cultures vivantes de bactéries.

Ce sont d’ailleurs ces bonnes bactéries qui donnent un goût légèrement acidulé au lait. 

On trouve facilement ces types de yaourts dans le commerce, mais il est aussi possible de cultiver ses propres bactéries et de fabriquer ses yaourts.

On conseille souvent une cure de yaourts aux personnes souffrant de désordres digestifs et intestinaux. Ils font aussi du bon travail quand il s’agit de se refaire la flore intestinale après une prise d’antibiotiques à large spectre. 

Une cure de levure de bière ?

On le sait peu, mais la levure de bière a une activité probiotique. Elle est en effet composée de champignons (Saccharomyces cerevisiae et Candida utilis) qui aident à rééquilibrer le milieu et l’enrichir en vitamines et protéines.

Elle est souvent conseillée pour rééquilibrer les problèmes de peau et booster l’appétit.

Si on aime son petit goût de noisette torréfiées, on peut soupoudrer de la levure de bière en flocons sur ses plats (mais sans la faire cuire !). Sinon, elle existe aussi en compléments alimentaires.

 

Bonne rentrée immunitaire !

Alexia

Alexia

Laissez un commentaire





Scroll To Top