Au secours, j’ai une mycose vaginale…

La mycose vaginale est une infection causée par le Candida albicans, un minuscule champignon présent naturellement, mais en très faible quantité, dans le vagin. Ce champignon si petit est source d’un grand inconfort s’il entraîne une mycose. Comment la reconnaître ? Comment la traiter ? On vous dit tout !

  

Comment reconnaître une mycose vaginale ?

La mycose est donc une infection vaginale. Elle est sans gravité mais doit être traitée. Pour cela, il faut savoir l’identifier.

En effet, il existe plusieurs types d’infections vaginales. La mycose, causée par le candida albicans, entraîne des démangeaisons de la vulve et/ou du vagin mais aussi des pertes.

Celles-ci sont blanchâtres et épaisses. Des douleurs peuvent être ressenties pendant la miction et les rapports sexuels. 

Autre infection vaginale, la vaginose se caractérise elle aussi par des pertes. Celles-ci ne sont pas blanches mais jaunâtres et odorantes.

Cette infection bactérienne provoque un déséquilibre de la flore vaginale et un certain inconfort.

Quelles sont les causes des infections vaginales ?

Les causes des infections vaginales, à savoir les mycoses et les vaginoses, sont nombreuses.

Parmi elles, il y a l’irritation des muqueuses, le port quotidien de protège-slips, l’utilisation trop fréquente de savon ou l’utilisation d’un savon trop agressif.

Les mycoses peuvent aussi survenir lors d’un traitement à base d’antibiotiques, ou pendant une période de stress.

Il faut savoir qu’une infection vaginale n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible.

C’est un déséquilibre de la flore qui entraîne de l’inconfort. Il est possible d’avoir une activité sexuelle sans risque pendant une mycose ou vaginose.

Cependant, ce ne sera pas très agréable !

Comment traiter la mycose ?

Si vous avez déjà eu une mycose vaginale, vous savez qu’il faut impérativement traiter l’infection. Ainsi vous réduirez les risques de complications et surtout vous vous sentirez mieux !

Le premier réflexe à avoir est d’aller à la pharmacie pour demander un traitement approprié. Celui-ci est bien sûr disponible sans ordonnance.

Il se compose le plus souvent d’une crème qui permettra de réduire les démangeaisons et de capsules vaginales à insérer pour soigner l’infection. 

Il est important d’avoir une bonne hygiène intime pendant toute la durée de l’infection. Privilégiez les savons doux voire les savons spécialement pensés pour la toilette intime.

Que vous souffriez d’une mycose ou d’une vaginose, il est essentiel de faire une cure de probiotiques afin de rétablir la flore vaginale et de rééquilibrer le PH.

Attention ! Si vous attendez un heureux événement, ou si vous avez des pathologies gynécologiques connues, il est préférable de consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Comment prévenir les mycoses ?

Et si au lieu de traiter les mycoses vaginales, on les prévenait ! Réduire les risques d’infection vaginale est possible.

Il faut avoir une bonne hygiène intime, sans pour autant en faire trop, et utiliser des produits adaptés. Parallèlement, il est hautement recommandé de ne pas porter de vêtements trop serrés ou encore de protège-slips à longueur d’année.

En respectant ces quelques consignes, vous réduirez également le risque d’infection urinaire !

Gaelle

Gaelle

Laissez un commentaire