Automédication : attention danger !

Un petit bobo ? Un rhûme ? Un mal de tête ? Pas besoin d’aller chez le médecin, il suffit d’ouvrir sa pharmacie pour trouver un remède. Attention tout de même à ne pas prendre de risque ! Se soigner soi-même n’est pas toujours une bonne idée. Pour limiter les risques, il ne faut pas hésiter à demander conseil à la pharmacie ou à son médecin traitant. Apprenez également les bons réflexes. Explications. 

Dans quels cas peut-on opter pour l’automédication ? 

Il est évident qu’il ne faut pas consulter son médecin traitant ou les professionnels de santé au moindre bobos. 

En cas de symptômes bénins comme un peu de fièvre, un mal de gorge, un nez bouché ou une égratignure, vous pouvez vous soigner en toute autonomie. 

Tout le monde ne peut pas opter pour l’automédication. 

La pratique est fortement déconseillée pour toutes les personnes souffrant d’une maladie chronique, pour les personnes ayant des allergies, pour les femmes enceintes ou allaitantes et de manière générale pour les personnes fragiles. 

Il est essentiel d’avoir une excellente connaissance de son état de santé !

Se soigner sans médicaments, c’est possible ?

Les médicaments sont une solution. Mais pour les tracas du quotidien, il peut être intéressant, dans un premier temps, de choisir une solution naturelle. 

Par exemple, si vous avez mal à la tête, reposez-vous et massez-vous les tempes ! 

Si vous avez le nez bouché, procédez à un lavage à l’eau de mer. 

Si vous avez mal à la gorge, prenez une cuillère de miel. 

Si vous avez mal au dos, bougez-vous. 

Si les symptômes persistent, alors vous pourrez vous tourner vers les médicaments ou encore prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. 

Il est également possible de se tourner vers les plantes. Cependant, dans ce cas aussi la vigilance est de mise car un traitement naturel n’est pas forcément un traitement sans danger. 

Quelles sont les règles à respecter pour réussir l’automédication ? 

Comment faire de l’automédication sans prendre de risques ? 

Le premier réflexe à avoir est de bien relire l’emballage et la notice pour s’assurer que vous prenez le bon médicament. 

Avec les génériques, il est plus facile de se tromper ! Sachez que toutes les fiches médicaments sont disponibles sur le site Vidal.fr

Il est également important de ne pas cumuler les médicaments, ou encore de faire de l’automédication si vous avez un traitement de fond. 

Dans le même esprit, on ne mélange pas les médicaments avec des excitants comme l’alcool ou le café. 

Depuis plusieurs années, on sait aussi que certains aliments empêchent les médicaments d’agir correctement. C’est le cas du pamplemousse. 

Il ne faut jamais faire de l’automédication avec un traitement qui ne peut être obtenu que sur ordonnance. 

Ces médicaments sont potentiellement dangereux.  

Enfin, ne prolongez pas l’automédication. Si vous ne constatez aucune amélioration, il faut consulter ! 

Si vous avez le moindre doute sur un médicament, les professionnels de la santé sont à votre disposition. 

Les médicaments en vente libre doivent être pris avec sérieux. Respectez également les dosages. 

Attention à bien respecter les dos

Gaelle

Gaelle

Laissez un commentaire