3 conseils pour se libérer d’une relation toxique

De nos jours, les relations toxiques sont malheureusement trop courantes. Dans un contexte amoureux, amical, familial ou professionnel, la relation toxique est, comme son nom l’indique, très nocive et peut être destructrice.

Comment reconnaître une relation toxique ?

Il est difficile pour une personne de se rendre compte, d’accepter, qu’elle subit une relation toxique. Elle est enfermée dans cette situation.

Ce genre de relation malsaine possède diverses caractéristiques selon les situations :

  • une personne dominante et une personne dominée,
  • violences psychologiques qui peuvent aller jusqu’aux violences physiques,
  • relation basée sur la manipulation, un grand pouvoir d’influence et de culpabilité.

Cette relation toxique est destructrice pour la victime et il est souvent difficile pour l’entourage de s’en apercevoir.

Si vous pensez être au sein d’une relation toxique, il est nécessaire de vous en libérer.

Nos conseils pour se libérer d’une relation destructrice

Mettre fin à cette relation destructrice est difficile, c’est pourtant le début d’un long chemin vers le  bonheur.

Qu’il s’agisse d’une relation de couple, amicale, familiale ou professionnelle, mettre un terme à ce  tourbillon infernal demande du courage et de la persévérance.

Ne lâchez rien et n’oubliez pas que rien  n’est de votre faute ! 

1 – Reconnaître la toxicité de la relation

C’est une première étape, une des plus difficiles.

Souvent, la victime se cache la réalité ou ne réalise pas que la relation est dangereuse.

Pour vous aider à prendre du recul vous pouvez, par exemple, faire une liste de ce qui va et ne va pas dans la relation, ce que vous souhaiteriez pour être heureux(se).

Cette technique  permet de prendre conscience du danger et de savoir que vous méritez mieux. 

2 – Communiquer pour se libérer

Pour commencer, vous pouvez parler de votre situation à votre entourage.

Même si cela peut faire mal car vous mettez la lumière sur le problème, c’est un réel soulagement.

Vos amis et votre famille pourront vous aider et vous accompagner dans votre démarche de reconstruction. 

Ensuite, parlez avec la personne concernée. Il faut rétablir la communication.

Vous pouvez lui demander ce qui ne va pas, les raisons de son comportement, pourquoi il agit d’une telle manière.

En mettant des  nouvelles limites, vous pouvez repartir sur des bases plus saines.

Mais attention, vous devez continuer à vous protéger ! 

3 – Quitter la relation destructrice

Si cette situation ne peut pas changer, que vous êtes en danger psychologique, alors vous devez prendre  une décision radicale : fuir cette relation.

Ce n’est pas simple mais c’est la solution pour vous protéger.

Selon la situation, coupez tous les liens ou réduisez vos contacts au minimum avec la personne toxique.

Elle  fera en sorte de vous persuader de la « récupérer », ne cédez pas.

Dans le cas d’une relation professionnelle où vous ne souhaitez pas démissionner, vous pouvez demander à être muté(e).

Parlez-en avec la hiérarchie. 

Après cette séparation, entourez-vous de vos proches.

Revaloriser l’estime de soi et sa confiance est un long travail.

Un psychologue et une thérapie sont un réel soutien dans votre reconstruction.

Je vous conseille également de lire le livre « Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un  manipulateur » de Sophie Lambda, illustratrice et autrice.

Sous forme de bande dessinée, elle raconte et analyse sa relation toxique avec un pervers narcissique.

Ce livre peut vous aider à vous libérer, à comprendre et à reconnaître un manipulateur. 

Il n’y a qu’un pas !

l-accroche

Laissez un commentaire