Ce que vous devez savoir sur le VIH

Quarante ans après sa découverte, le VIH reste un sujet tabou victime de nombreuses idées reçues sur la séropositivité. Il est temps de s’informer sur ce qu’est vraiment ce virus. Faisons le point et effaçons les fausses informations.

Le VIH, qu’est-ce que c’est ?

Le VIH (Virus de l’Immuno-déficience Humaine), est un virus qui s’attaque aux cellules du système immunitaire pour les détruire progressivement.

Avec des défenses naturelles vulnérables, les personnes atteintes du VIH peuvent, à partir d’une simple infection anodine comme une grippe, développer des formes graves et difficiles à traiter.

C’est une maladie à évolution lente qui, en cas d’absence de traitement  anti-rétroviral (ARV), peut aboutir au SIDA (Syndrome d’Immuno-Déficience Acquise).

Le VIH et le Sida : comprendre la différence

Le VIH est le virus responsable du Sida, ce dernier est le stade le plus élevé de la maladie.

Après plusieurs années, et sans traitement contre le VIH, la quantité de lymphocytes T CD4 (cellules qui  prolifèrent pour contrôler l’immunité) diminue de manière progressive.

L’organisme n’est plus en capacité de se défendre contre les maladies alors le virus évolue jusqu’à la phase du Sida. 

L’infection du VIH évolue en quatre phases :

1. La primo-infection

Contamination du VIH, il se répand dans tout l’organisme.

Certaines personnes présentes des symptômes semblables à une grippe puis ils disparaissent au bout de quelques jours.

Dans cette phase, les défenses immunitaires ne parviennent plus à contrôler le VIH, la personne infectée est donc très contaminante. 

2. La phase asymptomatique

Phase de plusieurs années où la personne porteuse du virus n’a plus de symptômes. 

Le VIH continue à affaiblir le système immunitaire de manière progressive. 

3. La phase d’accélération 

Le système immunitaire est complètement vulnérable. 

Les lymphocytes T CD4 sont en forte baisse. 

Le VIH se réactive pour se démultiplier dans l’organisme.  

4. La phase Sida 

Les défenses immunitaires sont trop faibles et laissent se développer les maladies dites « opportunistes »,  infections habituellement sans risque mais qui peuvent être graves en cas de système immunitaire déficient.

C’est l’apparition de ces maladies qui diagnostique la phase Sida.

Aujourd’hui, les porteurs du VIH n’ont pas obligatoirement le Sida grâce à des traitements efficaces.

Comment se transmet le VIH ?

Le VIH se transmet de 3 manières différentes :

  • Lors de rapports sexuels non protégés : pénétration vaginale, annale ou buccale.
  • Au contact de sang contaminé : échange de matériel d’injection (seringues) pour les usagers de drogue.
  • De la mère à l’enfant : durant la grossesse, à l’accouchement ou lors de l’allaitement.

Contrairement aux idées reçues, le VIH ne touche pas seulement les homosexuels, il touche tout le monde. 

Il ne se transmet pas avec un baiser, une poignée de main, en buvant dans le même verre, par les insectes, la transpiration, etc. 

La prévention contre le VIH

Pour prévenir la transmission du VIH, plusieurs moyens sont possibles.

Tout d’abord, si vous ou votre partenaire n’avez pas fait de dépistage, vous devez vous protéger !

Utiliser des préservatifs masculins ou féminins est la seule solution tout pendant qu’un dépistage n’a pas été effectué.

Vous pourriez être porteur(euse) du VIH sans le savoir. Protégez-vous ! 

« En 2019, 7,1 millions de personnes ne savaient pas qu’elles vivaient avec le VIH. » Sida Info Service

Faites-vous dépister si vous pensez avoir pris un risque, si vous souhaitez arrêter le préservatif dans votre couple, si vous envisagez une grossesse ou si vous voulez simplement vous rassurer.

Le dépistage est la solution ! 

Il existe différents moyens de dépistage : le test classique par prise de sang, le Test Rapide à Orientation Diagnostique (TROD) avec un résultat en 10 minutes grâce à la salive ou une goutte de sang, ce dernier est également disponible en auto-test à la pharmacie.

Attention, il y a une période d’attente à respecter en fonction du test choisi. 

Pour empêcher la contamination en cas d’exposition au VIH, il y a le Traitement Post-Exposition (TPE).

Ce sont plusieurs médicaments à prendre pendant 28 jours, le plus tôt possible après le rapport à risque.

Ce traitement d’urgence doit être prescrit par un médecin. 

La PrEP (prophylaxie pré-exposition) est un moyen préventif de se protéger du VIH.

Il est proposé aux  personnes particulièrement exposées au virus (homosexuels, usagers de drogues intraveineuses, partenaires d’une personne atteinte du VIH, etc).

Ce traitement peut être pris quotidiennement ou sur certaines périodes.

La PrEP demande un suivi régulier par des professionnels. 

Pour les usagers de drogues par injection, veillez à utiliser votre propre matériel, avec un usage unique.

Peut-on en guérir ?

Non, il n’existe pas encore de solution pour guérir du VIH.

Les recherches ont tout de même permis de créer un traitement anti-rétroviral avec 3 médicaments puissants à prendre tous les jours.

Cette trithérapie a pour but de ralentir la progression du virus dans l’organisme pour réduire au maximum sa charge virale : la quantité du VIH est tellement faible qu’elle devient indétectable. 

Malgré les effets secondaires, ce traitement permet aux personnes séropositives de ne plus contaminer, d’être en meilleure santé, d’avoir des enfants et d’améliorer l’espérance de vie ! 

Pour soutenir la recherche et obtenir plus d’informations sur le VIH et le Sida, rendez-vous sur le site web de l’association Sidaction : https://www.sidaction.org/

Prenez soin de vous !

l-accroche

Laissez un commentaire